Auparavant inconnu, le risotto est désormais un plat qui déferle à travers le monde, tant il est succulent.
Dans la région du Pô, la culture de bon riz pour risotto est devenue un véritable art.

Maria Nava Zibetti est l'épouse de Pierro Rondolino, producteur du très convoité riz Carnaroli « Acquerello » et propriétaire de la Tenuta Torrone della Colombara, une ferme rizicole située non loin de Milan. Entourée d'eau, la ferme offre des conditions idéales pour la culture de riz. On y cultive uniquement le riz Carnaroli, une variété de riz long grain qui ne se fend et ne colle pas facilement, comme les variétés d'Extrême-Orient.

La production de ce riz est très particulière. Les grains sont entreposés et peuvent vieillir après la récolte. Ce vieillissement dure au moins un an pour l'Acquerello. La famille Rondolino donne donc au riz le temps dont il a besoin. Ce procédé rend les composants du riz moins solubles dans l'eau et ceux-ci absorbent au final bien plus de jus pendant la cuisson. Le jus n'est autre que le bouillon, l'élément qui apporte beaucoup de goût à tous les risottos.

Les grains sont blanchis selon une technique toute particulière qui permet ensuite de réintégrer le germe. Ce type de production renforce les arômes et rend le riz Acquerello particulièrement savoureux.

De plus, la famille Rondolino travaille de manière tout à fait écologique et responsable. Ainsi, la Tenuta fait non seulement le bonheur de toute la famille et des collaborateurs, mais aussi des animaux environnants tels que les canards et les hérons.